LA CLINIQUE DU CHAUFFE-EAU

Mon chauffe-eau est en panne

Si un chauffe-eau électrique dispose de longues années de durée de vie, à condition d’être entretenu judicieusement, il peut arriver qu’un cumulus soit en panne et occasionner de sérieux dégâts.

Pourquoi mon cumulus ne chauffe plus ?

Le chauffe-eau à accumulation ou cumulus est équipé généralement d’une résistance électrique et d’un thermostat. Chargés de chauffer l’eau sanitaire des salles de bains, éviers, lavabos et robinets de cuisine, ces accessoires chauffent l’eau en continu selon les réglages. Au gaz ou à l’électricité, le modèle à cumulus stocke l’eau froide pour la chauffer à la demande.

Cette accumulation peut alors occasionner des dommages selon les modèles installés. La résistance ou stéatite de type thermoplongeur peut en effet s’encrasser et s’entartrer. Plongé dans l’eau, l’accessoire indispensable au chauffe-eau peut aussi être sensible au gel et occasionner une panne. Avec une température idéale de 60 à 65°C, un cumulus peut aussi être réglé par le biais du thermostat. Celui-ci peut ainsi être programmé pour assurer des températures stables et il dispose également d’un système de sécurité en cas de dysfonctionnement.

Comment contrôler un ballon d’eau chaude ?

À gaz, électrique, solaire ou thermodynamique, un chauffe-eau vertical ou horizontal doit être adapté aux besoins en eau chaude des occupants. Pour cela, le modèle doit être contrôlé afin de ne pas gaspiller de ressources et éviter de faire grimper sa facture énergétique. Afin de pallier une défaillance électrique, que l’eau ne chauffe plus ou une panne quelconque, la résistance et le thermostat doivent être vérifiés et testés.

Doté d’une sécurité thermique le thermostat peut être démonté et testé. Il suffit en effet de chauffer la sonde afin d’enclencher un déclic signifiant que ce thermostat fonctionne correctement. L’état de la résistance doit aussi être contrôlé. Tartre, calcaire et autres résidus, peuvent encrasser cette résistance et empêcher son bon fonctionnement. Un appareil de mesure est alors nécessaire afin de s’assurer que la résistance n’est pas défaillante.

Comment tester une résistance avec un multimètre ?

À l’aide d’un ohmmètre ou d’un multimètre, les particuliers peuvent vérifier l’état de leur résistance électrique. L’appareil est en effet constitué d’un générateur de tension électrique, chargé de mesurer et de tester le circuit électrique de la résistance. Exprimée en ohms, la résistance électrique est visible sur le multimètre par le biais d’un pictogramme.

L’écran affiche alors les valeurs de la tension électrique en volts, de même que l’intensité électrique de la résistance en ampères. Le multimètre reste ainsi indispensable afin de tester une résistance et évaluer les valeurs de celle-ci, dans le but de les calibrer correctement.